Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 02:19

Photos recueillies par AnnickYB-sous-le-porche.jpg

Entr'autres activités(catéchisme), elle fleurissait l'église...Yvonne-Bonnet.jpg

Yvonne portant le costume de Bréhat (bonnet)Yvonne--Bonnet-.jpg

Repost 0
Published by Tad coz - dans figures de l'île
commenter cet article
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 00:43

Plaisirs du dehors:

-Ha plijout a ra deoc'h mont da hemolc'hiñ? pe da besketa? Perak?

 - Est-ce que vous aimez aller à la chasse? ou à la pêche ? Pourquoi?


 -Plijout a ra din gwelloc'h mont da besketa eget mont da hemolc'hiñ. N'am eus bet nemet   un dro c'hoazh mont da hemolc'hiñ: gant ma zad   na oa ket un hemolc'her tamm ebet e oa : bihan e oan ha ma zad ' oa o chaseal gant e bistolenn da daboulin a ward-maezioù (n'en doa ket ur fuzuilh evel ar re all, n'ouzon ket perak met marteze e heulie pe eveshae hepken an hemolc'herezh). War un enezigenn e oa ha me a gave d'ar re all a oa o c'hoapaat  ac'hanomp . Setu, an arnodad-se n'eus ket plijet din kalz,  ha marteze evit -se eo ma n'am eus ket bet troioù all abaoe.

 - Je préfère aller à la pêche qu'à la chasse. Je ne suis allé encore qu'une fois à la chasse: c'était avec mon père, qui n'était pas du tout un chasseur : J'étais petit et mon père chassait avec son pistolet à barillet de garde-champêtre ( il n'avait pas de fusil comme les autres, je ne sais pas pourquoi, mais peut-être qu'il suivait, ou surveillait simplement la chasse). C'était sur un ilôt et j'avais l'impression que les autres se moquaient. Ainsi, cette expérience ne m'a pas beaucoup plu et c'est peut-être pour çà que je n'ai pas eu d'autres occasions depuis.

   
  En enep, ez an alies da besketa hiziv met war vor hag e-barzh ur vag peurvuiañ . Plijout a ra din kalz ar peskerezh:  pesketa gant kavelloù, d'ar roued, gant linennoù ivez, bac'hoù, stronkennoù pe lazheta.  Da gentañ ar souezhenn eo a blij din: petra emeur  o c'havout e-barzh ar c'havelloù,e-barzh ar roued, a- benn al linenn... a-c'houde, bezañ er- maez e-barzh an natur, war an dour, gant laboused pep- lec'h tro-war-dro: ur santiment bezañ en e roll eo.aux-maquereaux-en-2008.jpg

 Au contraire, je vais souvent à la pêche de nos jours mais en mer et en bateau le plus souvent. La pêche  me plaît beaucoup: la pêche aux casiers, au filet, avec des lignes aussi,  au lancer, à la traîne ou de fond. Ce que j'aime d'abord, c'est la surprise: qu'est-ce qu'on va trouver dans les casiers, dans le filet , au bout de la ligne???, ensuite, être dehors, dans la nature, sur l'eau , avec des oiseaux partout autour: c'est un sentiment de liberté.

 Goude -se, ar pourmen, an distro diouzh ar chadenn, goulloiñ ar pesked (pa emaint aze) kempenn ar vag, evañ ur banne en ur zebriñ ur begad gant ar vignoned goude an abadenn (goude en em bout savet da bemp eur ar mintin evit ober un abadenn-peskerezh d'ar brezhilli, da skouer, e-pad an hañv... )Ur plijadur eo kement-mañ. Hag aozañ ar pezh a zo bet pesketaet pa emeur e ti...ar gwellañ 'zo da zont: debriñ frouezh ar pesketa ; pebezh lip-e-bav! fresk eo ha mat eo.

 Ensuite, la balade , le retour au mouillage, vider les poissons (quand il y en a), nettoter le bateau, boire un coup en mandeant un casse-croûte avec les copains après une sortie (après s'être levé à cinq heures du matin pour faire une sortie-pêche aux maquereaux par exemple, en été...). C'est un tel plaisir. Et cuisiner le produit de la pêche , de retour au bercail...Le meilleur reste à venir: manger le fruit de la pêche ; quel régal! c'est frais et c'est bon.


Ar besketaerezh war droad ivez, pa eo mareoù bras, a vourr din kalz, hag hañval tamm bihan ouzh ar chase rak e c'heller kerzhout kalz.
 Evit gwir, n'anavan netra gwelloc'h eget un abadenn peskerezh pa vez brav an amzer , kalm ar mor, gant mignoned pe e familh.

  La pêche à pied aussi, quand il y a des grandes marées , me plaisent beaucoup, et ressemble un peu à la chasse , car on peut marcher beaucoup.

 A dire vrai, je ne trouve rien de mieux qu'une partie de pêche, quand il fait beau, que la mer est calme, avec des amis ou la famille.

Plaisirs du dehors.

Repost 0
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 00:39

gardeno-entre-les-arbres.jpg

gardeno entre les arbresP1040833.JPG

P1040833

P1040833--4-.jpg

 

 

Repost 0
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 00:58

 De la part de Geoffroy de Frahan:

"Voici un petit dossier, je me suis amusé à faire un petit résumé de l’histoire des premières cales débarcadère du Port-Clos, avec photos et schémas.
Les quelques écrits consultés présentent parfois des erreurs, des inversions de dates ou des descriptifs de photos erroné.
J'ai donc procédé avec logique et sérieux, même si je me suis bien amuser à le réaliser.
J'espère qu'il n'y a pas trop d’erreurs, je ne pense pas, mais de toute façon il y a parfois des divergence sur certaines dates.."

Kaligou1GdF.jpg

Kaligou1aGdF.jpg

Kaligou1bGdF.jpg

Kaligou1cGdF.jpg

Kaligou1dGdF.jpg

*lire, juste +haut 1865/1866

Kaligou1eGdF.jpg

Kaligou1fGdF.jpg

Kaligou1gGdF.jpg

Kaligou1hGdF.jpg

Kaligou1iGdF.jpg

Kaligou1jGdF.jpg

Kaligou1kGdF.jpg

Kaligou1lGdF.jpg

Kaligou1mGdF.jpg

Repost 0
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 00:51

Antoine-D1.jpg

Antoine-d2.jpg

Repost 0
Published by Tad coz - dans actualités
commenter cet article
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 16:53

Les champignons: d'après une scène écrite par Pêr-Jakez Helias

Jakez et Gwilhoù sont au restaurant à Quimper...

Ar-boued-touseg.jpg

Les champignons.
Jakez: Ma, Gwilhoù, nous voici bien assis ici tous les deux, devant la fenêtre. Et pour une fois, nous prendrons un repas dans le plus grand restaurant de Quimper...Regarde quelle belle salle, mon fiston.!... des miroirs de tous les côtés, des nappes blanches et des bouquets de fleurs  sur les tables. Ici les choses sont riches, mon gars et propres!... Un plaisir pour les yeux.


Gwilhoù: Trop riche Jakez... çà ne me va pas bien. Pourquoi tu m'as emmené dans un tel endroit?...Moi je suis ici dans l'embarras, car je ne suis pas assez habitué aux manières des gens riches.


Jakez: Ah ça! Gwilhoù t'es drôle toi! Les gens riches mangent la nourriture avec leur bouche, comme les pauvres. Seulement, ils auraient un  plus gros ventre, quelquefois.


Gwilhoù: Oui, donc. Mais ici il n'y a plus que des grosses têtes de la ville à venir manger. Regarde le monsieur bien habillé, à l'autre bout de la salle, avec une chaîne de montre en or sur son estomac. Et la grosse dame derrière ton dos, quel chiqué elle fait,  donc! "chistrouenn" pourri! bouche "minergez"!


Jakez: Et quoi encore? juste, il nous faut montrer à tous que les gens de la campagne ne sont pas plus bêtes que ceux des villes. Ce serait même le contraire, je ne dis pas.


Gwilhoù: Ta, ta, Jakez. J'aurais préféré trouver de la place comme d'habitude dans le bistrot de Fañchig Kamm, sur la place de Saint-Malo, à manger ce qu'on a apporté avec nous de la maison. Selon la mode, maintenant, les serveurs ne savent pas parler breton, hélas. C'est dommage!


Jakez: Le  pire est pour eux, Gwilhoù.


Gwilhoù: Ma foi, oui , donc. Mais comment je ferai mon compte moi? C'est bien pour toi, Jakez. Tu as été assez intelligent pour apprendre le français, mais ma tête à moi est trop dure et je suis devenu trop vieux.


Jakez: Gwilhoù, je sais le français, mais depuis l'époque que j'étais employé par un vieux médecin; Dieu lui pardonnera! toi tu n'es pas obligé de dire quoi que ce soit. Tu n'as qu'à me regarder et  faire la même chose...Mademoiselle!...


Gwilhoù: Jakez! Jakez! un jour tu seras perdu par ton orgueil. exactement comme ta femme Katellig- toull-seo.


La serveuse: Bonjour messieurs.


Jakez: Bonjour Mamazell, apportez-nous à manger, s'il vous plaît.


La serveuse:                 )Bien, ces messieurs ont vu le menu?


Jakez: Non mais çà ne fait rien. On n'est pas difficile.


La serveuse: Tout de suite messieurs.


Gwilhoù: Jakez, tu es fort en français, mon ami. Meilleur que la demoiselle déjà. Mais pourquoi elle me regarde avec des yeux si noirs. Je ne suis pas assez bien pour elle?


Jakez: Ton chapeau,Gwilhoù, ton chapeau!


Gwilhoù: Et quoi avec "ton chapeau, ton chapeau! "Comment, il n'est pas bien ce chapeau? Un chapeau de "sept bouloutenn", nouvellement recouvert par du velours entièrement. Tu n'as pas honte de montrer à tout le monde tes cheveux gris et ton front chauve?


Jakez: Je préfèrerais avoir des cheveux blonds et frisés, c'est sûr. Mais en ville, Gwilhoù, c'est la mode d'enlever son chapeau dans les grands restaurants. C'est une marque de respect.


Gwilhoù: une marque de respect? tonnerre! pour qui ? J'enlève mon chapeau devant Dieu le père, dans l'église, , devant les morts, bien sûr, et pour aller me coucher. Seulement quelquefois, quand je suis trop fatigué, je vais dans mon lit chapeau et tout. C'est ainsi. Autrement rien. Je ne fais rien!


Jakez. Bon, bon! il faut éviter de faire du bruit pour pas grand-chose. Garde avec toi ton chapeau "bouloutenn" calé sur tes oreilles de peur qu'arrive un coup de vent quelconque qui l'emporte et ta damnée tête laide à suivre, sale  animal.

Ar boued-touseg1

 

Gwilhoù: Il y a une grande brouille entre nous, Jakez à cause que je ne te fais pas honneur devant les dames de la ville. Mais pour rien au monde je ne changerais mes façons. Tu n'as pas à me faire de reproches. Le renard doit mourir dans sa peau.
 

 

Jakez: C'est assez, Gwilhoù. Cependant, si tu aimais...
 

 

Gwilhoù: Rien! J'ai été conduit ici par toi pour déjeûner. Il est grand temps d'avoir une bouchée quelconque et il n'y a encore sur la table, ni croûte,  ni mie.
 

 

Jakez: Attends donc, goinfre...Voilà la serveuse de retour avec le pain.
 

 

La serveuse: Voici le pain, Messieurs.
 

 

Gwilhoù: Ah! Ils ne sont pas grands les morceaux de pain. Et comme ils sont minces. On voit clair à travers, ma parole! Et comment on va faire, tous les deux avec si peu de pain! A peine s'il y a assez pour remplir le ventre d'un moineau. Sainte Anne!...Peu importe...Je vais prendre mon couteau.
 

 

Jakez: Ton couteau! ici il y a assez de couteaux. Chacun a son couteau à côté de son assiette.
 

 

Gwilhoù: Je vois. Mais ce couteau a un bout rond, et en plus il ne couperait même pas un morceau de tabac à chiquer. Qu'est-ce que je ferais avec un couteau à bout rond pour virer les morceaux de viande qui resteront entre mes dents ?
 

 

Jakez:  Tu nettoieras tes dents après être sorti de cette maison. Ce n'est pas une chose à faire devant le s gens de l'extérieur.
 

 

Gwilhoù: Ah, voilà une autre affaire. Je te  le jure: jamais plus je ne mettrai les pieds dans ces espèces de trous. Tonnerre! Aucune liberté de faire quoi que ce soit! interdit toujours ! Pouh!...
 

Jakez: Cht... cht... Paix en Dieu. La serveuse!
 

La serveuse: Voilà les hors-d'oeuvres messieurs. Quoi vous allez boire? de l'eau, de la bière, du vin?

Gwilhoù: Du vin on va boire, sûrement!

Jakez: Regarde donc! je croyais que tu ne savais pas un mot de français? Quel oiseau rare est ce Gwilhaouig-là? Quand on parle de vin il retrouve son parler tout de suite. Cette  bouteille de vin coûtera cher, mon garçon.

Gwilhoù: Cher, ou bon marché, tu paieras la dépense. Mourir de faim m'irais encore, mais mourir de soif, jamais ! Et boire de l'eau de la rivière, là  où on déverse les seaux d'eau sale et le reste, non!

Jakez: Gwilhoù, Gwilhoù, qu'est-ce qui t'arrive aujourd'hui? Tu me fais honte. Mange donc! et la paix ensuite...cht... 

Gwilhoù: Manger quoi ? Je ne sais pas quelle sorte de nourriture diabolique est là devant moi.
 

Jakez: Mange toujours ! T'es pas obligé de savoir. Tu as peur d'être empoisonné, homme couard? Cht...cht... Mange!...

Gwilhoù: Jakez, tu ne trouves pas cet aliment écoeurant ? C'est quoi?

Jakez: Toi, tu es ècoeuré, pas moi. Ce sont des betteraves rouges.

Gwilhoù: Des betteraves rouges! Bon pour les vaches!

Jakez: et pour les personnes aussi. J'en ai mangé plusieurs fois chez le vieux médecin. C'est bon. Assez bon, tout au moins.

Gwilhoù: Jakez! et ceux-ci?... Ce sont juste comme des carottes blanches, regarde!

Jakez: Ah! ceux-ci je ne sais pas, Gwilhoù. Je vais être obligé de mettre mes lunettes pour voir sur le bout de papier. Attends, attends... " Salade de concombres"... Sept cent barriques de tonnerre! Je n'ai jamais entendu d'information sur ce genre de nourriture ! Mais peu importe , ce devrait être bon. Sers-toi Gwilhoù, s'il te plaît.

Gwilhoù: Non, Jakez, prends d'abord.

Jakez: "Salade de concombres!" Sac du diable! qu'est-ce que çà pourrait être les concombres? Tiens toi Gwilhoù, mon gars. Le premier service est à toi, parce que c'est moi qui t'ai invité.

Gwilhoù: Non Jakez, c'est à toi de goûter, parce que tu connais la nourriture des villes mieux que moi.                                                               

 

ar-boued-touseg-2.jpg

Jakez:  Quand même, je prendrai un petit peu.
 

Gwilhoù: Quel goût çà a Jakez?
 

Jakez: Le goût de navet glacé. Tonnerre de feu !...

Gwilhoù: Du fumier! Du fumier! Ah Jakez. Je regrette mon lard et ma miche de pain de seigle. Voilà de la nourriture de Chrétien !
 Jakez: Et les autres plats! celui-ci au moins je sais ce que c'est. Des oeufs durs mon ami . Des oeufs de poule.

Gwilhoù: Oui, mais quelle espèce de jus noir il y a au fond de l'assiette, Jakez? On dirait du crottin de cheval chaud , pauvre de nous! Eh Je n'ai pas besoin de çà.

Jakez: Regardons sur le morceau de papier... "oeufs pochés aux épinards" ... épinards, épinards?...Je pense en avoir mangé quelquefois pendant la guerre quatorze. Mais j'étais jeune alors et j'aurais mangé du trèfle rouge.

Gwilhoù : Fidamdousik! comme on dit dans le Leon, je ne mettrais pas mes dents sur ces herbes. Non  ! Pour un tir...

La serveuse: Messieurs, voilà le plat de viande. Je regrette y'a plus de vin. Mais vous n'avez pas mangé beaucoup ? L'appétit ne va pas?

Gwilhoù: Trois mille rayons d'éclairs ! Y'a pas de vin? Mourir de soif après être mort de faim ! Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu pour avoir une punition aussi insoutenable? Jakez, Jamais je ne te pardonnerais de m'avoir entraîné dans cette galère !
 Jakez: Goûte donc ce dernier plat ! de la viande de veau tendre et qui fond sur la langue. En plus, il ya avec des petites boules aussi tendres. Ce coup-ci on est bien tombé, mon ami. Passe-moi le pain!

Gwilhoù: Ma foi oui! La cuisine est très bonne. Et au moins un petit veau, je sais ce que c'est. Les petites boulettes aussi sont de premières. Qu'est-ce que çà peut être? Si je savais ,je dirais à Marianne de m'en cuisiner des comme çà... regarde sur le morceau de papier donc!

Jakez: " Noix de veau, noix de veau ... aux... aux champignons"...

Gwilhoù: C'est quoi "aux champignons"?

Jakez: Mange toujours donc! t'as pas le droit de perdre du temps, ou autrement..

Gwilhoù: Mon pauvre petit ventre, comme c'est bon!... o, Jakez! doucement ! doucement! Laisse-moi en prendre encore quelques-uns: La moitié d'eux est pour moi !

Jakez: C'est vrai ! Mais fais attention d'avaler de travers tellement tu es pressé.

Gwilhoù: Dis-moi donc Jakez, c'est quoi des "cham...champignons"?
Jakez : à manger...

Gwilhoù: à manger, à manger, bien sûr que c'est à manger, couillon. Je sais bien.

Jakez: Ben, Gwilhoù.

Gwilhoù: Attends que j'embarque les derniers...La ! les voilà descendus...

Jakez: Boued-touseg* (des champignons)

Gwilhoù: Boued... J'ai bien entendu? Boued?...

Jakez: Oui ,ce sont des " boued-touseg".

Gwilhoù: Boued -touseg! ah! Saint Faron Benniget! Je suis empoisonné!... Je vais vite mourir à la maison! Jakez Kroc'henn,  maudit bonhomme, sac pourri d'orgueil, si je réussis à rester en vie, je ne veux plus te connaître. Forcer le pauvre malheureux gwilhoù à manger des concombres, et des champignons ! Jamais autant!

 

 

                                                                                                         Traduit d'après Pêr Jakez Helias

*Boued, encore utilisé par les pêcheurs pour désigner l'appât qu'on place dans les casiers, par exemple. signifie le manger, la nourriture, les aliments... "Boued-touseg" désigne tout ce qui est champignon.

Repost 0
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 08:02

photo-chaumi--re--Marie-Lejeune.jpg

photo-chaumi--re--Marie-LejeuneP1040775

 

P1040775.JPG

Chaumieres-1958.jpg

Le hameau en 1958

Chaumières 1958

P1040780.JPG

P1040780

18/01/2015

chaumieres-corderie-seevagen.jpg

Repost 0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 01:32

Kroaz Modez: eil andorenn kanod sovetaj

cabane-du-canot-de-sauvetage.jpg

cabane du canot de sauvetage P1040757.JPG

P1040757

P1040757 (3)

En janvier 2015, en travaux depuis plusieurs mois...et quel chantier! (voir             nod-goven-over-blog.com  )

PANORAMA:

Repost 0
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 09:32

Alan Barvek*....


 Alan Breizh, pe Alan al Louarn (anvet ivez Alan Varvek) (910-952 e Naoned ) a oa kont Poc'her ha kentañ Dug Breizh adalek 936. E dad e oa Matuedoi, kont Poc'her, hag e vamm a oa merc'h da Alan Veur, roue diwezhañ Breizh, marvet e 907.

Alan de Bretagne, ou Alain Le Renard (nommé encore Alain Barbetorte) (910-952 à Nantes) était Comte du Poher et premier Duc de Bretagne à partir de 936. Son père était Mantuedoi, Comte de Poher, et sa mère était la fille d'Alain Le Grand, dernier roi de Bretagne, mort en 907.
 Aet e oa da chom da Vro-Saoz pa oa bugel , gant e dud, abalamour ma oa bet aloubet Breizh gant an Normanded.

 Il était venu vivre en Angleterre, enfant, avec son père, parce que la Bretagne avait été envahie par les Normands.
 E 936, gant sikour Edouarzh, mab Aofred Veur, ha war atiz an Tad-abad Yann Landevenneg en doa gwelet e oa tu da zistroadañ an Normaned, e tistroas da Vreizh ha dindan tri bloaz e kasas an Normaned kuit: ar stourm a echuas d'ar 1añ a viz Eost gant trec'h Treant.
  Emglev a reas gant Loeiz IV, roue ar Franked en doa anavezet e Bro-Saoz.

   En 936, avec l'aide d'Edouard, le fils d'Auffret le Grand, et sur l'incitation du père supérieur d'abbaye Yann Landevenneg qui avait vu qu'il était partisan de renverser les normands il retourna en Bretagne et en trois ans, il chassa les Normands.

La guerre prit fin le 1er août avec la victoire de Treant.

  Il s'accorda avec Louis IV, roi des Francs qu'il avait connu en Angleterre.

Div wech e timezas:
   E 925 e timezas Alan da Roscille Anjev (ganet war-dro 906, marvet war-dro 948). Honnezh a oa merc'h da Foulk Iañ, kont Anjev, ha da Roscille Loches, itron Villandry.
        Ur verc'h o doe : Gerberga Naoned, a zimezas da Yezekael Berengar, kont Roazhon, hag a vo mamm da Gonan Iañ.
    E 948 ec'h addimezas e Bleaz da Roscille Bleaz , c'hoar Tepot Iañ, kont Bleaz ha merc'h Gello Iañ , kont Bleaz ha Richilde de Gothie.
        Ur mab o doe: Drogon Naoned, anvet ivez Dreux, ganet en 950, marvet en 958, a vo kont Naoned.
   Deux fois il se maria:

 En 925 Alan épousa  Roscille d'Angers, (née vers 906, morte vers 948). Celle-ci était la fille de Foulk Yann comte d'Angers , et de Roscille Loches, dame Villandry.

 Ils eurent une fille: Guerbergue de Nantes, qui épousa Jézikaël Bérangar, comte de Rennes. Elle sera la mère de Konan Yann.

En 948, il épousa à Blois, Roscille de Blois, soeur de Thépaut  Yann comte de Blois et fille de Gello Yann, comte de Blois et de Richilde de Gothie. Ils eurent un fils: Drogon de Nantes appelé aussi Dreux (950,958)qui sera comte de Nantes.

Gant e serc'h Judit, marvet etre 948 ha 952, en doe tri bugel bastard:
        Hoel Iañ, ganet war-dro 930, a voe kont Naoned goude marv e hantervreur.
        Gwereg Breizh, ganet war-dro 933, dug Breizh, goude marv e vreur Hoel.
        Judit, a zimezas da Pons de Marseille.
 Gant e zaou vav bastard e sinas un akta war-dro 945.
Mervel a reas Alan Barvek e Naoned. Beziet eo eno en Iliz-veur an Itron Varia, er gêr en doa choazet da gêr-benn, ha harpet da adsevel war-lerc'h ma voe distrujet gant ar Vikinged.

   Avec sa favorite, Judith, morte entre 948 et 952, il eut trois bâtards:

 Hoël Yann, né vers 930, qui fut Comte de Nantes  après la mort de son demi-frère.

 Guirek de Bretagne, né vers 933, Duc de Bretagne après la mort de son frère Hoel.

 Judith, qui épousa Pons de Marseille.

  Vers 945, il signa un accord avec ses deux bâtards.

  Alan Barvek mourut à Nantes, la ville qu'il avait choisie comme capitale. Il y est enterré dans la cathédrale de la vierge Marie, qu'il avait contribué à faire recontruire à l'endroit où elle fut détruite par les Vikings.

 D'après Wikepia

* voir l'extrait 'Lezardrev' dans la série 'lennegezh Breizh', sur ce blog (édité le 22/01/15)

Repost 0
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 01:27

Changement à l'accueil du syndicat d'initiative

Île-de-Bréhat - 30 Janvier

Après avoir été 17 ans à l'accueil au bureau du syndicat d'initiative, Isabelle Mével-Têtu change de cap, et laisse sa place à Alexia Le Tirant. Toutes deux sont natives de Bréhat, et habitent sur le continent. Les responsables ont tenu à fêter le départ et l'arrivée de leurs hôtesses.

Isabelle était très appréciée pour sa patience, sa gentillesse et son bon contact avec les vacanciers et les promeneurs, qui gravissaient les marches du syndicat d'initiative, cherchant des renseignements de tous genres : locations, promenades, horaires de vedettes, et en hiver, l'ouverture des commerces... On lui doit la réalisation de plusieurs documentaires et recherches sur l'île.

Elle rappelle quelques anecdotes qui l'ont fait sourire. « Certains cherchent désespérément leur voiture, oubliant qu'ils l'ont laissée pour prendre le bateau » ou « certains se demandent ce que veut dire « le bas de l'eau », expression pour dire que la mer est basse, et ne comprennent pas que les horaires des marées ne soient jamais les mêmes ! »

Avant son poste au syndicat d'initiative, Isabelle Têtu avait travaillé au service de la collectivité bréhatine : crèche, cantine, camping et école de voile, Autant dire qu'elle laisse son empreinte sur l'île, et qu'elle sera toujours la bienvenue.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Coméd'île a offert une superbe « Balade en Enfer »(O-F)

Île-de-Bréhat - 30 Janvier

La quinzaine d'acteurs de Coméd'île a joué à deux reprises ce week-end, devant deux salles combles la pièce de Frédéric Wickel, et a fait oublier la morosité du temps. Le public n'a pas été déçu. « L'antichambre de l'Enfer, dirigé par Satanas, est vraiment un endroit très animé et bien vivant ! ».

Rires et applaudissements ont récompensé les acteurs de leurs efforts, et tous les bénévoles qui ont participé à la confection des décors et des costumes. La prochaine pièce de la troupe est désormais attendue avec impatience.

$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

Théâtre. « Une balade en enfer » appréciée(télégramme)

30 janvier 2014 
La troupe bréhatine Comed'île, composée de treize comédiens, ont attiré la foule lors des deux représentations données samedi et dimanche.Samedi et dimanche, en soirée et en matinée, la troupe bréhatine Coméd'île et ses treize acteurs ont joué la pièce de Frédéric Wickel, « Une balade en enfer ». Le public s'est déplacé en nombre à chacune des représentations. Dans cette comédie burlesque, Satanas, secrétaire de l'enfer, va accueillir de nouveaux arrivants, des âmes peu exemplaires, mais très humaines, chargées de leur histoire personnelle. Leurs histoires sont contées et émaillées de chansons, succès d'hier que les spectateurs reprennent volontiers avec les acteurs. L'antichambre de l'enfer va devenir un endroit très animé et bien vivant. Les acteurs ont remporté un beau succès ; les applaudissements du public se sont fait entendre. 

Treize comédiens applaudis 

La troupe bréhatine Coméd'île se compose de treize comédiens : Pierrette, Morgane, Béatrice, Aline, Edmée, Danouchka, Delphine, Nadège, Gaby, Boris, Vincent, Eugène, Patrick. Les décors ont été réalisés par Solange et Paul. Chaque acteur a imaginé son costume, qui était très réussi.tous-au-paradis.jpgPlus de 120 spectateurs pour la première de "ballade en enfer", samedi soir.(25)

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Barge de Bréhat. Arrêt technique jusqu'au 10 février

20 janvier 2014 à 14h42 - 

Réagir à cet article

Lien indispensable entre les îliens et le continent, la barge de Bréhat est en arrêt technique jusqu'au 10 février. Travaux importants, les deux moteurs étaient à changer.

 

Sur la barge et toute l'année, sauf trois semaines pour cet entretien nécessaire, navigue tout ce qui est indispensable aux îliens. Tout part du port départemental de Paimpol et arrive au Port Clos de l'île. Des provisions, bien entendu, mais aussi des matériaux, des animaux, des tractopelles et tout ce qui concerne l'hôtellerie et la restauration. Privée et dirigée par Sylvain Corlouër jusqu'en 2005, elle dépend depuis cette date et encore jusqu'en 2022, de la Chambre de commerce et d'industrie.


120.000 € pour 2014

Cette année, les travaux engagés les plus importants concernent les moteurs. « Ils étaient tous les deux à changer car, depuis quelque temps, ils occasionnaient beaucoup de pannes. Mais ce sont des moteurs qui ont plus de vingt ans. Il était temps de penser à leur remplacement », souligne Laurent Kernivinen, responsable des ports de commerce. « Entre la CCI et le Département, 120.000 € sont engagés pour leur remplacement ».

La barge, jusqu'au 10 février, est installée sur la base de réparation navale du port du Légué. Toute sa peinture va également être revue et la coque va subir une révision totale. « Pour l'an prochain, on prévoit déjà quinze jours d'arrêt technique afin de réaliser des travaux de gros sablage de la barge », affirme Laurent Kernivinen qui ne parle pas de remplacer l'embarcation.


Pas de changement en vue

« Elle date de 1984, soit trente ans cette année, mais bien entretenue, elle peut tenir encore de dix à quinze ans. Je rappelle qu'en 2013, le pont et le moteur auxiliaire avaient été refaits. » Les marins qui assurent le trafic toute l'année ne sont pas forcément en vacances durant la période de travaux. Ils participent, eux aussi, au chantier ou en profitent pour suivre des stages obligatoires, notamment, en ce qui concerne la sécurité.

Quant aux Bréhatins, prévenus depuis trois mois environ, ils ont eu le temps de faire des stocks, notamment pour les professionnels du bâtiment. Les particuliers aussi. Et en attendant le 10 février, ce sont les Vedettes de Bréhat, transports de passagers, qui assurent le relais des petits colis.

 

île de Bréhat. La barge en révision jusqu'au 10 février

21 janvier 2014 - 

Matériaux, animaux, produits alimentaires, tractopelles: la barge qui assure le ravitaillement entre le port départemental de Paimpol et le Port Clos sur l'île de Bréhat, a rejoint le port du Légué, à Saint-Brieuc, et arrête donc ses liaisons jusqu'au 10 février. En effet, elle fait l'objet d'une vaste révision qui comprend le changement de ses deux moteurs, âgés de plus de vingt ans, une inspection entière de sa coque avec sablage et remise en peinture. L'embarcation, qui date de 1984, reprendra son service le 10 février. En attendant, les Vedettes de Bréhat qui assurent le transport des passagers, prennent en charge les petits colis. Quant aux Bréhatins, prévenus plusieurs mois à l'avance de cet arrêt technique, ils ont eu le temps de faire leur stock, notamment pour les professionnels du bâtiment

*************************************************************************

C'hoariva (théâtre)"kerzhadenn en Ifern"

enfer-AFFICHE(1)

 

Coméd'île: le retour!

 

==============================================================================================

suite2 0003-copie-1

==========================================================================================

Voeux. Le maire rend hommage au milieu associatif.
Les Bréhatins se sont déplacés en nombre pour la cérémonie des voeux du maire.

Les Bréhatins se sont déplacés en nombre pour la cérémonie des voeux du maire.

Soirée conviviale à la salle polyvalente, où 130 personnes étaient présentes pour écouter les voeux du maire, Patrick Huet. Puis selon la tradition, il y a eu le partage des galettes et les dames ont reçu chacune une rose. Soirée conviviale à la salle polyvalente, où 130 personnes étaient présentes pour écouter les voeux du maire, Patrick Huet. Puis selon la tradition, il y a eu le partage des galettes et les dames ont reçu chacune une rose.

$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

Un incendie ravage une petite maison inoccupée de l'île nord

Île-de-Bréhat - 09 Janvier

Le feu avait déjà ravagé la petite maison, et commençait à se propager à la grande maison. Les propriétaires étaient partis à la fin des vacances, et hier, la gardienne s'était assuré que le compteur électrique était bien arrêté.

Des pompiers de Lézardrieux sont arrivés sur les lieux, amenés par l'Alerte, rejoints ensuite par ceux de Pleubian et Paimpol, ainsi que la gendarmerie, soit une vingtaine d'hommes.

La maison date du début du siècle dernier, et était inhabitée au moment du sinistre. L'origine du feu est accidentel et d'origine électrique.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Huet-elect.png

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Incendie.

09/01: Une extension d'habitation entièrement détruite

Grâce à l'alerte donnée par un artisan local, les pompiers bréhatins et paimpolais sont intervenus, hier, vers 8 h, au nord de l'île, près de la Tour blanche  Incendie. Une extension d'habitation entièrement détruite

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

Municipales. Patrick Huet briguera un second mandat

7 janvier 2014 - TELEGRAMME

Maire de l'île depuis 2008, Patrick Huet briguera un second mandat en mars. La majeure partie de son équipe repart avec lui. Hier matin, il évoquait ses motivations et ses espoirs.

350 habitants à l'année. De 5.000 à 6.000 en saison et plus de 200.000 visiteurs par an. À cinq minutes en vedette du continent, Bréhat, comme toutes les îles, ne se « dirige » pas comme une commune lambda. Conseiller municipal de 2006 à 2008 avec Yvon Colin comme maire, puis maire à son tour depuis 2008, Patrick Huet a décidé, à 63 ans, de briguer un nouveau mandat. Trois conseillers, dont son premier adjoint, ayant démissionné, il affirme qu'il repart avec le reste de son équipe, équipe qu'il dévoilera dans quelques petites semaines.

« Ici, tout est dérogatoire »

Hier matin, dans une salle louée pour l'occasion, c'est le candidat Huet qui répondait aux questions sur ses motivations et sur les espoirs qu'il fonde pour ce qui est désormais « son » île. « Les lois ne s'appliquent pas ici comme ailleurs. En exemple, le petit wagon qui transporte les personnes. Quand il a fallu le changer, il m'a fallu une dérogation ; la législation française comme européenne nous l'interdisait et c'est souvent comme ça, tout est dérogatoire ; sur ce dossier, il a fallu dix mois ». Un peu pour les mêmes raisons, Patrick Huet est un maire qui ne veut pas de l'intercommunalité. « Je suis pour le partage et le fait de mutualiser mais à Bréhat, il y a un problème de gouvernance. Notre intercommunalité, si l'on peut dire, on a choisi de la vivre en s'associant aux îles du Ponant. C'est un état d'esprit. Ici, on ne veut pas perdre son âme. Imaginez un peu que l'on entre dans la CCPG et que le président décide de faire de Bréhat une grande force économique en construisant un pont ! C'est excessif comme exemple mais ça pourrait exister et ici, on dit non ». Si le maire ne veut pas revenir sur la polémique et la démission de trois de ses conseillers - « leur décision leur appartient, c'est du passé ! »- , il évoque les enjeux sur lesquels il tient à travailler avec sa nouvelle équipe.

Des axes de travail

« Nous devons maintenir une économie locale pour notre école et ses 32 enfants ; nos commerces, nos services... Nous ne sommes pas une réserve d'Indiens et même si notre boulangerie a fermé, on fonde de grands espoirs pour sa réouverture. Ce qui nous tient à coeur aussi c'est le vivre ensemble et nous allons encore oeuvrer à un emploi de services pour les soins à domicile et le portage de repas. Ça n'existe toujours pas sur l'île. » Autre grand travail, celui de l'environnement, à cause ou grâce à une grande pression estivale. « Ici, c'est magnifique mais c'est à protéger. Pas question de faire de Bréhat un jardin anglais mais avec 6.000 visiteurs par jour en saison, nous devons tout faire pour protéger nos sites. » L'assainissement collectif concerne surtout le bourg et ses environs proches depuis 2008 avec une station d'épuration au top qui rejette une eau « de qualité de baignade ». « L'île sud va être raccordée petit à petit et l'île nord, en assainissement collectif, finit de se mettre aux normes. ».

  • A. M
  • ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
  • OUEST-FRANCE:

IMG-1campgne-Huet2-.jpgMunicipales à Bréhat. Patrick Huet brigue un second mandat

Île-de-Bréhat - 12h21

C'est sans surprise que le maire de Bréhat, Patrick Huet, 63 ans, a annoncé sa candidature pour un nouveau mandat, ce lundi matin.

"C'est complexe de gérer une commune comme Bréhat, mais mes proches et des Bréhatins m'ont incité à me représenter", explique Patrick Huet. Le maire sortant, critiqué parfois vivement par ses opposants, ne veut "pas revivre une campagne comme la précédente. Je souhaite une campagne sereine et de vérité".

Par ailleurs, l'élu présentera ses vœux à la population,

le samedi 11 janvier, à 17 heures.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

(05/01/14) Nous apprenons le décès de Jean Volant. Toute notre sympathie à la famille.

==========================================================================================

Les baigneurs courageux n'étaient pas nombreux !

Île-de-Bréhat - 01 Janvier

  Avec une eau à 10 degrés et un bon vent de suroît, une dizaine de baigneurs motivés s'est retrouvée sur la plage du Guerzido à midi pile le jour du Nouvel an, juste avant un gros passage de pluie.

Une vingtaine de spectateurs, courageux eux aussi, les ont encouragés.

Le centre nautique Les Albatros avait ouvert ses portes pour réchauffer tout le monde autour d'un excellent vin chaud préparé par Nolwen. Rendez-vous l'an prochain.

Repost 0
Published by Tad coz - dans anniversaire: 1an
commenter cet article

Présentation

  • : le blog locoven par : Eugene
  •   le blog locoven par : Eugene
  • : à propos de Bréhat/diwar-benn Enez Vriad
  • Contact

Recherche