Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 18:04

musique de Claude Michel+accordéon

Feu

Repost 0
Published by Jenig - dans actualités
commenter cet article
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 09:32

Les écoliers présentent leur livre...

les-enfants-presentent-leur-livre-les-korrigans

Sarah, Thélio, Louise, Manon,Jeanne, Slimane, Camille, Tristan, Benjamin, Senayte,Malo,Noé,Malika,Noah,Valentin,Pauline, se sont relayés sur la place pour présenter leur livre

"les korrigans de Bréhat"

============================================================================

Presse d'armor

la-Corderie-001.jpg

 

 

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Entreprise. Jacob Cornélius, arbonaute (télégramme S 14 )
 Depuis novembre 2013, Jacob Cornélius a créé une micro-entreprise sur l'île de Bréhat, qui porte le nom agréable d'« Arbonaute ». Non Jacob n'est pas un cosmonaute, mais plutôt arboriste grimpeur. Son travail consiste à savoir diagnostiquer un arbre en observant sa formation et juger si une coupe est nécessaire, facultative ou absolument exclue. Mais le vrai sens de son métier est d'être consulté sur des questions de taille. « Je suis sollicité pour des interventions de mise en sécurité sur des arbres ou des branches dangereuses », précise-t-il. L'île de Bréhat est un endroit de rêve pour un arboriste, car il y a une grande variété d'essences et d'espèces d'arbres parfois assez rares. « Au début du siècle, Bréhat était peu boisée ; aujourd'hui les arbres retiennent ainsi l'érosion du sol et maintiennent un bel écosystème. », explique l'arboriste, qui propose à la fois conseils ou un vrai travail d'arboriste-grimpeur. jacob-cornelius-est-l-homme-qui-sait-lire-dans-les-bras-des.jpg

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

"Nage avec les dauphins"/ neuñv gant morhoc'h beg-hired

 

 

============================================================================

09/ O-F: Stage de Formation de quatre nouveaux médecins pompiers.

un-stage-de-formation-de-quatre-nouveaux-medecins-pompiers.jpg

============================================================================

Hydrolien

Hydrolien : EDF commande deux turbines à OpenHydro

EDF a commandé deux nouvelles turbines à OpenHydro, filiale de DCNS spécialisée dans l’hydrolien. Ces turbines, opérationnelles en 2015, équiperont une ferme pilote sur le site de Paimpol-Bréhat dans les Côtes d’Armor.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

J 05 (télégramme)

Roches-Douvres. Le phare en travaux après les tempêtes. roches-douvres-le-phare-en-travaux-apres-les-tempetes_19285.JPG

*****************************************************************

Me 04 Nous apprenons avec une grande tristesse le décès de Madame Lucienne (Lulu) Petibon.

Nos pensées vont à sa famille.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Deux turbines en marche en 2015

   
 
Repost 0
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 23:11
Gulluche , Jacques Corlouer et Henri Prigent

Gulluche , Jacques Corlouer et Henri Prigent

Gulluche était le patron du Chardon bleu après Chantereau (...1955) et avant M. et Mme Burie. La photo est prise dans la cour du Chardon Bleu, où on trouvait encore des allées de boules - dont une couverte-.

  Jacques Corlouer était le fis de Camille, frère de Henriette et mari d'Odile Collen.

   Henri Prigent était un cousin germain. (fils de Jean "bihan" et Marie Morvan).

Repost 0
22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 23:13
Jean Bihan, (années 60?) devant sa maison au pied de Krec'h Tareg, je crois.puis à l'avant du bateau avec notamment Jacques Corlouer . Henri , son fils, est dans l'autre canot.
Jean Bihan, (années 60?) devant sa maison au pied de Krec'h Tareg, je crois.puis à l'avant du bateau avec notamment Jacques Corlouer . Henri , son fils, est dans l'autre canot.
Jean Bihan, (années 60?) devant sa maison au pied de Krec'h Tareg, je crois.puis à l'avant du bateau avec notamment Jacques Corlouer . Henri , son fils, est dans l'autre canot.

Jean Bihan, (années 60?) devant sa maison au pied de Krec'h Tareg, je crois.puis à l'avant du bateau avec notamment Jacques Corlouer . Henri , son fils, est dans l'autre canot.

Suzanne, Paulette, Martienne ,Henri, Yann. derrière: Yvan, Rosianne, le mari de Suzanne +  2 fillettes (peut-être Martine et Valérie, filles de Paulette?
Suzanne, Paulette, Martienne ,Henri, Yann. derrière: Yvan, Rosianne, le mari de Suzanne + 2 fillettes (peut-être Martine et Valérie, filles de Paulette?

Marié à Marie Morvan, Jean était un peu la tête brûlée de la famille...Ils eurent cinq enfants: Henri, Suzanne, Paulette, Yvette,Olivier.

Jean fut veuf de bonne heure et se mit en ménage avec sa belle-soeur, veuve jeune également: Louise Lasbleiz, épouse de Jules, mort asphyxié par son poêle (Louise en réchappa de justesse).

Henri épousera Martienne Le Gall et ils auront 6 enfants:

Suzanne.....(à compléter)

Paulette épousera Bernard Mitre et ils auront deux filles: Martine et Valérie.

Yvette....(à compléter)

Olivier mourut dans un accident, en moto.

arbre général avec les liens pour la branche de Jean et Marie Morvan

arbre général avec les liens pour la branche de Jean et Marie Morvan

Là çà se complique,  la place va manquer et les vides et les erreurs s'additionner, mais les intéressés vont renseigner et rectifier, j'espère:

 Branche Henri qui épousera Martienne Le Gall; ils auront 6 enfants:

                            Jean-Pierre, Yann, Loïk, Rosianne, Olivier, Yvan.

-Yann (né en 1946) et Yvan, plus jeune, sont décédés.

-Jean-Pierre épousera Henriette Corlouer et ils auront 7 enfants.

-Loïk (à compléter)

-Rosianne épousera Pierre Miralas (à compléter).

-Olivier aura cinq enfants avec (compléter) 

 

Henri; Henri et son épouse Martienne Le Gall; puis Jean-Pierre,puis Rosianne,Olivier, Loïk, Yann; Yvan entr'Olivier et Yann.
Henri; Henri et son épouse Martienne Le Gall; puis Jean-Pierre,puis Rosianne,Olivier, Loïk, Yann; Yvan entr'Olivier et Yann.
Henri; Henri et son épouse Martienne Le Gall; puis Jean-Pierre,puis Rosianne,Olivier, Loïk, Yann; Yvan entr'Olivier et Yann.
Henri; Henri et son épouse Martienne Le Gall; puis Jean-Pierre,puis Rosianne,Olivier, Loïk, Yann; Yvan entr'Olivier et Yann.
Henri; Henri et son épouse Martienne Le Gall; puis Jean-Pierre,puis Rosianne,Olivier, Loïk, Yann; Yvan entr'Olivier et Yann.

Henri; Henri et son épouse Martienne Le Gall; puis Jean-Pierre,puis Rosianne,Olivier, Loïk, Yann; Yvan entr'Olivier et Yann.

Henriette, ses aînés (Juliette, Yann et Jean-Jacques)  et Henri , leur grand'père.

Henriette, ses aînés (Juliette, Yann et Jean-Jacques) et Henri , leur grand'père.

Branche Suzanne (incomplet)

 

Branche Paulette (Bernard Mitre)=> 2 filles Martine et Valérie.

 

Branche Yvette (incomplet)

 

Olivier (DCD vers 20a -accident de moto)

Branche Jean-Pierre, qui aura 7 enfants avec Henriette Corlouer:

    Juliette, yann, Jean-Jacques, Olga, Danouchka, Henri, Renata...

Juliette (et Joël Tenaglia) qui aura 2 garçons: romain et Nicolas

Yann (et Bèatrice Pluchard) qui aura trois enfants: Erik, Aline ,Malika.

Jean-Jacques,(et Nathalie Filou) qui aura une fille Marine

Olga (et Yann Camart) => 2 enfants: Margot, Léo.

Danouchka ( et Guirec Le Mortellec)=> 3 enfants :Gurvan, Moïra, Noah

Henri (et Gaby Cojean )=> 3 enfants : Hugo, Jacques, Sarah 

Renata (Jean-Pierre Chauvise)=> 2 enfants: Joshua, Luna

 

Branche Olivier, qui aura 5 enfants:

   Pierre, Muriel,Laetitia, Soraya, Mikaël.

 

Branche Rosianne  qui épousera Pierre Miralas:(compléter)

 

Branche Loïk (compléter)

 

 

Un grand Merci à Mika qui nous a fourni les documents photos .

Et à Juliette qui m'a bien aidé à compléter...

Repost 0
Published by Jenig - dans Saga PRIGENT
commenter cet article
21 juin 2015 7 21 /06 /juin /2015 16:18
Repost 0
Published by Jenig - dans actualités
commenter cet article
21 juin 2015 7 21 /06 /juin /2015 10:41

Récolte d'algues à Raguenes

Repost 0
Published by Jenig - dans Idée
commenter cet article
20 juin 2015 6 20 /06 /juin /2015 13:54

video

Repost 0
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 00:17
Birlo par Seevagen puis carte postale couleur
Birlo par Seevagen puis carte postale couleur

Birlo par Seevagen puis carte postale couleur

14/05/2015

14/05/2015

  Il semblerait que le mur de gauche ait été surbaissé (la cheminée n'est plus), et prolongé vers l'est, (vers la route) et percé d'une fenêtre, de manière à aménager une terrasse...

 Ce qui fait que les maisons derrière apparaissent à peine; la blanche n'existait pas.

Vision un peu élargie du quartier

Vision un peu élargie du quartier

Repost 0
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 10:46

Ce homard, balaize, serait venu une première fois se prendre dans le casier. Henri , l'aurait remis à l'eau, le trouvant trop gros ou estimant que vu son grand âge, il méritait la grâce du "pesketaer". Remarquable par sa couleur orangée, il fut baptisé "le rouquin".

 Tenace,(ou trop gourmand) il revînt dans le piège d'osier et cette fois, n'eût pas de troisième chance. Il avait pourtant le dos couvert de berniques!

 

Remarquons les casiers en osier que les pêcheurs fabriquaient, pendant les longues soirées d'automne et d'hiver. Dédé Tasse notamment était un expert en la matière (entr'autres!)

 

 

 

 

 Que Mika, qui m'a confié la photo, et raconté l'histoire me corrige si je me trompe. Merci à lui.

Mme Henri Prigent (Martienne LeGall) , Jacques Corlouer -frère d'Henriette- et Henri Prigent (grand-père) en compagnie du "monstre".
Mme Henri Prigent (Martienne LeGall) , Jacques Corlouer -frère d'Henriette- et Henri Prigent (grand-père) en compagnie du "monstre".
Mme Henri Prigent (Martienne LeGall) , Jacques Corlouer -frère d'Henriette- et Henri Prigent (grand-père) en compagnie du "monstre".

Mme Henri Prigent (Martienne LeGall) , Jacques Corlouer -frère d'Henriette- et Henri Prigent (grand-père) en compagnie du "monstre".

Repost 0
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 23:35

  Pa oan ur bugel ha pa oan e pañsion er lise, e c'hwec'hvet pe e pempvet dreist-holl, ma zud a zeue da bizitañ ac'hanon, pedet gant ma dintin Vari hag oa o chom aze. Mont d'ar sinema a felle din, met mont da vale a felle dezho. Ne blije ket din kerzhout ha chomen da droyota a-dreñv dezho. Ma zad oa ganet e Gwengamp, eus tu ar Nort, e Kastel Pik, hag alies e kerzhemp war hentoù war-dro d'ar c'harteriad -se: un dorgenn e oa , gant ur chapel, chapel Sant Leonad. Dre hentoù war ar stern, hentoù strizh ivez, hentoù don e tremenemp hag eus peuz-pep-lec'h hor boa un daolennad dispar, kaer-meurbet ouzh Gwengamp hag e dro-droioù: ar stêr Drev, Pont Ezer, Sant Eganton...A-benn ur c'houlz e paouezen da vouzhat evit selaou ouzh ma zad a gonte din troioù e vugaleaj gant un doare fentus hag entanet. Ankouaat a raen ar sinema!

 Quand j'étais enfant et que j'étais en pension au lycée, en sixième ou en 5ème surtout, mes parents venaient me rendre visite, invités par ma tante Marie qui habitait là. Je voulais aller au cinéma mais eux voulaient aller se promener. Cà ne me plaisait guère de marcher et je restais traîner derrière eux. Mon père était né à Guingamp , du côté Nord, à Castel-Pic, et on allait souvent marcher sur les routes autour de ce quartier. C'était une tertre, avec une chapelle, la chapelle Saint-Léonard. Par des routes en travaux, des chemins étroits aussi, des sentiers encaissés nous passions et de partout nous avions un paysage sans pareil, magnifique de Guingamp et ses environs: La rivière du Trieux,, Pont-Ezer, Saint-Agathon. Au bout d'un moment, je cessais de bouder pour écouter mon père me raconter ses aventures d'enfance d'une manière amusante et passionnée. J'oubliais le cinéma!

 Ma Mamm oa ganet e Plouvagoar eus tu an c'hreisteiz, e Runan-visit, e-lec'h  ma zalc'he he zud  un atant . Hi a yae da livrañ bidoniadoù laezh e kreiz-kêr Gwengamp gant ul lando kozh, pa oa yaouank... Neuze oa ret  deomp da vont ahont a-wechoù ; an dachenn a veze plaenoc'h hag hentoù a veze linennoù hir hag eeun, alies. An tiez-feurm gant ho leurioù a oa niverus en-dro d'ar vourc'h. Rañkontriñ a reemp pourmenerion all hag alies e chomemp a -sav evit komz an eil d'egile. Ma zud a groge da gaozeal e brezoneg adal ma c'hallent: karout a raent se kalz! Me ket: ne gomprenen peuz-netra pa oan yaouank. Chom a-sav ivez en un davarn vihan a blije dezho ivez ( ha komz brezhoneg c'hoazh: komz, kontañ ha c'hoarzhin): pep-lec'h e oa ostalerioù bihan an amzer -se; evel er gêr e oamp , evel e hor c'hegin pe hor sal da zebriñ memes. A-wechoù all e yaemp da visitañ geniterv ma mamm da Bariz Vihan...

Ma mère était originaire de Ploumagoar, du côté Sud, de Runan-visit où ses parents tenaient une ferme. Elle allait livrer des bidons de lait en ville à Guingamp dans un vieux landau, quand elle était jeune... Alors, il nous fallait aller quelquefois là-bas ; le terrain était  plus plat et les routes ètaient souvent de longues lignes droites. Le bâtiments de ferme, avec leurs cours étaient nombreuses autour du bourg. Nous rencontrions d'autres promeneurs et souvent nous nous arrêtions  pour échanger des propos. Mes parents  commençaient à causer  en breton dès qu'ils pouvaient: Ils aimaient beaucoup çà! Moi non! Je ne comprenais presque rien quand j'étais jeune. Ils aimaient aussi s'arrêter dans un petit bistrot ( et parler breton, encore: parler, raconter et rire): partout il y avait des petits cafés à cette époque; comme à la maison on était, comme dans notre cuisine ou notre salle à manger même. D'autres fois, nous allions rendre visite à la cousine de ma mère au Petit-Paris...

 

A-benn ar fin, hor boa tremenet ur pennad mat... Hag hor boa c'hoazh amzer evit krogiñ abadenn  sinema pemp eur; peotramant, ez aemp d'an hini  eizh eur hanter. An diaesañ a veze distriñ d'ar pañsion an tronoz mintin mat...ha gortoz tri pe bevar miz a-raok ma  zeufe ma zud   adarre da welout ac'hanon. Peotramant, e veze AR Bourmenadenn a stroll gant ur "pion" , da gustum , bep Sul, war an hentoù bihan...en-dro da Wengamp! Aotre hor boa memestra da brenañ madigoù e ostalerioù bihan ar maez.

 Finalement, nous avions passé un bon moment... et nous avions encore le temps d'attraper la séance de cinéma de dix-sept  heures; sinon, nous allions à celle de vingt heures trente. Le plus dur c'était de retourner à la pension le lendemain, tôt le matin... et d'attendre trois ou quatre mois avant que mes pârents ne viennet de nouveau me rendre visite. Autrement, c'était LA Promenade  de groupe avec un pion, d'habitude, tous les dimanches, sur les petites routes... autour de Guingamp! Nous avions quand même l'autorisation d'acheter des bonbons dans les petits bistrots de la campagne.

 

 

Repost 0

Présentation

  • : le blog locoven par : Eugene
  •   le blog locoven par : Eugene
  • : à propos de Bréhat/diwar-benn Enez Vriad
  • Contact

Recherche