Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 23:23

 

Voici quelques pages d’un livre de Ida Tréat « Ida retrouvée » ...


Ce livre décrit quelques aspects de la vie à Bréhat à la fin et juste après la guerre 40-45

Édition limitée et épuisée, ...

Ida Tréat est une américaine, multi facettes, elle est journaliste en littérature, paléontologue, scientifique, participe à la création du PCF, traduit Lénine et Marx ……..

Elle réside à Bréhat dans sa maison du joli nom de "Cœur à l'ancre" achetée fin des années 20 dans l'île nord, près du « Rosédo » qui devint très vite son petit havre estival puis sa résidence. Elle se lie là, d'amitié, avec Jacques Sadoul, le Bréhatin communiste, sa famille, Marcel Cachin pour les plus célèbres et une certaine Marie-Anaïk et Alain Lebras, ses amis et voisins.

Elle y habite jusqu’en 40, puis forcée de quitter la France y revient en 44, vraisemblablement jusque dans les années 5O.

Donc un chapitre de 13 pages qui relate un aspect de la vie difficile de « Marie Anaïk » à cette époque, et une fable, écrite par Ida également et que j’aime beaucoup.

Quelques pages intéressantes à mon avis, surtout pour un Bréhatin, et bien écrites, tout simplement.

Il existe un deuxième livre « Une île dans la tourmente de la guerre, une Américaine à Bréhat » qui racontent la vie des femmes de l'île nord, au jour le jour, pendant la guerre, ...

Geoffroy de Frahan

Image--2-.jpg

Image (3)

Image--4-.jpg

Image--5-.jpg

Rosedo-vieux.jpg

semaphore1936.jpg

Image (6)

Image--7-.jpg

Image--8-.jpg

 

Image--9-.jpg

Image--10-.jpg

 

Image.jpg

 

Image--2--copie-1.jpg

Image--3--copie-1.jpg

Image--4--copie-1.jpg

P1040511.JPGBoîte aux lettres (originale)

"le coeur  à l'ancre" de la maison De Cizancourt où aurait séjourné Ida Treat, l'auteur américaine.P1040510.JPG

"le coeur  à l'ancre": la maison: (une étrave semble sortir du pignon!)

 

Repost 0
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 23:02

de Krec'h Gwenn

de Krec'h Gwenn.1jpg

de-Krec-h-Gwenn.jpg

 

de-Krec-h-Gwenn.1jpg.jpg

2 cartes postales, 2 époques...

Repost 0
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 11:38

anciennes-photos-002.jpg

 

Devant l'hirondelle (armement Corlouer), en carénage...

La-croix-de-Maudez.jpg

Les-Rochers-de-la-Vierge.jpg

village-du-Gardeno.jpg

Repost 0
Published by Tad coz - dans documents
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 00:35

Rentree-98.jpg

37 élèves

rentree-98--2-.jpg

Repost 0
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 09:43

www.dronecontrast.com

Lien à copier/coller dans moteur de recherche pour découvrir 9 photos:

www.dronecontrast.com

Repost 0
Published by Tad coz - dans location
commenter cet article
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 23:18

juillet-59--bateau--001.jpg

juillet-59--bateau--002.jpg

Kermesse et bal des pompiers en 1959: cette fois, un phare était dressé sur la place en guise de décor.

La place du bourg était "vérouillée" pour l'occasion par une barrière de minces piquetsde bois, recouverts d'une toile, parsemée  de têtes d'hortensia ...pour empêcher de voir, et "forcer" les entrées.... 

On aperçoit la boucherie Bellec en arrière -plan (photo du haut).C'est Patrick Morand, le plus "grand", sur la photo du haut.

merci à Babeth

Repost 0
Published by Tad coz - dans documents
commenter cet article
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 01:33

anciennes-photos-001.jpg

Les platanes sont jeunes et encore bien minces.

Le petit bonhomme est sans doute Patrick Morand.anciennes-photos-003.jpg

La place un dimanche d'été avant la fête (vu les barrières). Le poteau central, mât de cocagne à l'occasion...

Repost 0
Published by Tad coz - dans documents
commenter cet article
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 15:44

 Evel ma emaon o chom e bord ar mor, ha memes war an enezenn, aet on meur  ur wech  da c'hoari, da bourmen, da ziskuizhañ, pe da labourat war an aod pe war ar maez peogwir  en ur enezenn emeur war un dro war an aod ha war ar maez...

 Comme j'habite au bord de la mer, et même sur une île, je suis allé plus d'une fois jouer, me promener, me reposer, ou travailler sur la grève ou à la campagne parce que sur une île, on est à la fois à la mer et à la campagne...

 Pa oamp bugale hor beze kalz c'hoarioù en-dro d'ar mor, d'an traezh, d'ar reier. Unan eus ar re fentusañ evidon en em c'hoarie en ur c'hrae, " aod an iliz"  war ar reier pa  oa uhel ar mor.

 Quand nous étions enfants, nous avions beaucoup de jeux autour de la mer, de la plage, des rochers. Un des plus amusants pour moi se jouait dans une grève,"la grève de l'église",quand la mer était haute.

 Ar c'hrae-se 'oa ur disgarg-bihan an amzer-se (ne oa ket kalz lostajoù c'hoazh). Pep-hini a diuze ur (pe zaou, pe dri)  voest -vir, goullo met gant ar golo staget c'hoazh hag adsavet: ar golo e giz-se a rae evit gouel...

  Cette grève était une petite décharge à cette époque (il n'y avait pas encore beaucoup de déchets). Chacun choisissait une (ou deux ou trois) boîte de conserve, vide mais avec le couvercle encore attaché et relevé: le couvercle servait de voile...Aod an iliz

Lakaat a raer ar voestoù war an dour , goude kaout merket pe fichet anezho, ha partiet oa ar regadeg gant hor gouelierion. Evel just dibabet hon boa an tu mat diouzh an avel, evit  disparti ar redadek. Ac'houde, e redeked war ar reier evit ober an dro hag adtapout hor "boestoù-bag" ouzh an tu all.P1040413.JPG

  On mettait les boîtes à l'eau, après les avoir marquées ou décorées, et la régate était partie avec nos voiliers. Bien sûr, nous avions choisi le bon côté, d'après le vent, pour le départ de la régate. Ensuite, on courait sur les rochers pour faire le tour et récupérer nos "boîtes-bateau" de l'autre côté.

 Evel just an oadetañ, finoc'h, o doa aozet un tamm kailhennoù bennak ha chome un tammig goude ar re all evit  taoliñ anezho war ar bigi, evit goueledañ ar bouestoù. Met , alies, hon boa dibabet  bouestoù goude Jambon a oant brasoc'h ha sonnoc'h.

  Evidemment, les plus âgés, plus malins, avaient préparé quelques cailloux et restaient un peu après les autres pour les jeter sur les bateaux, pour couler les boîtes. Mais souvent, on avait choisi des boîtes après du jambon qui étaient plus grandes et plus résistantes.

 Riotoù' oa a-wechoù met ebat 'oa atavik. Regadegoù  grae an iliz e oa!

 Il y avait quelquefois des querelles mais c'était toujours une partie de plaisir!

 

  Ar Peskerezh war droad,  en dazre d'ar reverzhi-veur izel oa evidomp ar bugale eus bloazvezhioù hanterkant war un dro ur c'hoari, ur labourat, ur bourmen hag un dizkuizhadenn.

  La pêche à pieds, à l'étale de grande marée basse était pour nous les enfants des années cinquante environ , un jeu, un travail, une balade, et un repos.

 Un Diskuizhadenn peogwir ne zeuemp ket d'ar skol an goude-kreisteiz -se: ar mestr-skol a rae kompren ac'hanomp ne oa ket ret deomp addont  goude- kreisteiz.

 Un repos parce que nous n'allions pas à l'école cet après-midi là: le maître d'école nous faisait comprendre qu'il n'était pas indispensable de revenir l'après-midi.

 Ur bourmen peogwir kalz a vugale  a yae da vale er graeoù gant o Zad, o Mamm pe an daou, pe ur breur ,ur c'hoar bras... ha gant ur baner , ur sailh,ur brok ha binvioù-peskerezh all, evel rastelloù ,bizhier-krog, bac'hioù, kontilli.

 Une promenade parce que beaucoup d'enfants venaient se balader dans les grèves avec leur père, leur mère ou les deux, ou un frère, une grande soeur... et avec un panier, un seau, un broc et autres instruments de pêche, comme des rateaux, des kroks,des crochets, des couteaux.

 Ar pezh a blije deomp dreist-holl ' oa da redek en dour e botoù war-lec'h ar morgizhier a neuie re buan er poulloù eus an eil maen d'egile. Kalz a vorghizier a veze an amzer-se. Pa daped unan, e distroed e "godell" hag al loen a tufe  ink du en dour... hag alies warnomp. Hor c'hoari e oa! 

 Ce qui nous plaisait surtout, c'était de courir en bottes après les pieuvres qui nageaient très vite dans les mares d'un caillou à l'autre. Il y avait beaucoup de pieuvres à cette époque.  Quand on en attrapait une, on retournait sa poche et l'animal crachait de l'encre noire dans l'eau...et souvent sur nous. C'était notre jeu!P1040400.JPG

 Ul labourat e oa ivez peogwir ret e oa deomp ourmela, rigadella, meskla, bigorneta. Dastum a reer dreist-holl kokez rous, ourmel, chichalved. Ret e oa sevel kailhoù, skrabañ an traezh. Dibaot e oa pa zineizhed ul legestr dindan ur roc'hell.

 C'était aussi un travail parce qu'il nous fallait chercher des ormeaux, des palourdes, des moules, des bigorneaux. On ramassait surtout des praires, des ormeaux, des étrilles. Il fallait soulever des cailloux, gratter le sable. C'était rare qu'on déniche un homard sous un rocher.

  An antronoz evel just pep hini a oa aet da draoñ an dour a gaze un dra bennak d' ar mestr ...a rae ur beskerezh vrav hep mont kuit ar porzh, e giz-se. 

 Le lendemain, bien sûr, chacun de ceux qui avait été au bas de l'eau apportait quelque chose au maître...qui faisait ainsi une belle pêche sans quitter la cour.

 Ne oa ket  Katolik tre met e veze  evel -se  hag an holl dud oa kontant.

 Ce n'était pas très catholique, mais c'était comme çà et tout le monde était content.

An deiz hiziv, stlabez e rafe, sur!

 De nos jours çà ferait désordre, sûr!

Repost 0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 23:39

poissons-001.jpg

 Françoise et,  je pense , Mme Morand, sa belle-mère, qui tenait avec son mari et Françoise une épicerie("alimentatrion générale"), là où se trouvera bien plus tard la boulangerie.alimentation-generale.jpg Maurice Morand,"le Grand Momo", le mari de Françoise, faisait la pêche. Il tiendront un peu plus tard, une poissonnerie, en face de la boucherie Bellec (maison Quéré). Ils avaient un garçon: Patrick (né vers 1949).

Françoise tiendra aussi une petite épicerie(années 70)"Tout frais débarqué", là où était la boucherie à Nini, (mère de James et Georges) , à côté du "patro".photos-001.jpg

Françoise (à gauche) et son fils Patrick...vers 1955

Repost 0
Published by Tad coz - dans documents
commenter cet article
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 23:33

juin-1958-001.jpg

Camion "de plage" d'époque au premier plan....Qui sont ces deux bambins (cà semble être les deux mêmes que dans "fête-Dieu, place du bourg", ailleurs dans ce blog...

 La presqu'île"ar wenanen" était moins touffue que maintenant!

la-Potiniere-juillet-1950-001.jpg

potiniere-aot-50--2--001.jpg

Merci à Babeth

Repost 0
Published by Tad coz - dans documents
commenter cet article

Présentation

  • : le blog locoven par : Eugene
  •   le blog locoven par : Eugene
  • : à propos de Bréhat/diwar-benn Enez Vriad
  • Contact

Recherche