Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 00:37

 

ravitaillement-81--2-.jpg

marchandises-81.png

marchandises-81.jpg

 

Merci à Annick Colin-Chesnaisravitaillement 81

Repost 0
Published by Tad coz - dans documents
commenter cet article
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 12:03

 

 

Kergwareva-cheval-rare.jpg

Il s'agit en fait du village de Ker (ou Krec'h?) Gwereva. Au centre à gauche la "longère" de la ferme de Blanchig et Prince, avec devant l'écurie. Plus vers le bourg il y avait une autre fermette,( maison de Francine Tourneur, écrivain, il y a peu) tenue par "Le baron". Plus près du bourg, le boucher (mari de Nini) était surnommé le Marquis. C'était le chemin de l'aristocratie!

Kergwareva cheval rare  P1030656.JPG

  Inutile de préciser que tout transport se faisait en charrette... avant les tracteurs

P1030656--2-.jpg

Un si beau quartier vaut bien un panneau-rama:

Repost 0
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 16:22

pluzz.francetv.fr/videos/generation_breizh_,cafe_enquetesderegions_rennes_131122_1693_23112013014211_F3.html

copie de l'émission de FR3 diffusée le 22/11/2013(génération bretagne)

(reprogrammée dans "idée" pour le commentaire de Geoffroy de Frahan)

 

 

Repost 0
Published by Tad coz - dans Idée
commenter cet article
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 15:30

 

 

Line, la factrice est locataire sur son île

Paimpol - 16 Décembre

Line Allain, l'unique factrice de l'île, a exploré tous les recoins de son caillou natal. Personne, mieux qu'elle, n'en connaît les secrets, mais aussi les difficultés, comme celle posée par le logement.

« L'été, on ne circule pas bien, même à vélo. Et l'hiver, comme la population diminue de dix fois, tout se vide... Je trouve que l'écart est trop grand. Il y a des phénomènes difficiles à gérer. Il faudrait, par exemple, pouvoir faire baisser le prix des maisons, pour que les îliens restent. Comment faire ? » s'interroge la Bréhatine.

« Moi, par exemple, je suis toujours en location. Ce n'est pas évident de se loger ici. J'en parle d'expérience. Mes parents sont décédés, et nous avons décidé de vendre la maison. En fait, toutes les maisons partent comme cela. Cela fait 20 ans que je vois ça. Donc les gens qui vivent ici à l'année, n'ont pas les moyens de se les acheter, ou de les garder. C'est un cercle vicieux car en même temps, les gens qui vendent suivent le marché. Du coup, les maisons se retrouvent habitées de deux à six mois durant l'année. Beaucoup de retraités viennent six mois mais, dès novembre, ça se vide jusqu'en mars. »

Repost 0
Published by Tad coz - dans vie insulaire
commenter cet article
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 00:55

Benniget (vue du ciel) & pendant la nuit

 

 

Repost 0
Published by Tad coz - dans sites remarqués
commenter cet article
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 03:25

 

 

album5 0063

 

album5 0064

Cette année 2013, le père Noël était le vendredi 21, je crois. Les photos de l'évènements seraient les bienvenues

<genik@free.fr>

Repost 0
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 00:53

 

 

suite2-0005.jpg

suite2-0006.jpg

Repost 0
Published by Tad coz - dans vie insulaire
commenter cet article
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 10:55

Enfants de l'île (envoi de Dominique & Alain)

belle-initiative-des-jeunes-pour-preparer-noelIMG (3)-copie-1

 

 

IMG-copie-2.jpg

IMG--2--copie-1.jpg

Repost 0
Published by Tad coz - dans anecdotes
commenter cet article
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 17:24

 

 

Ouessant. Le phare du Créac'h souffle aujourd'hui ses 150 bougies [Diapo].
Pour célébrer ce siècle et demi d'éclat, plusieurs animations gratuites seront proposées par le Musée des phares et balises, au pied de la tour du phare du Créac'h qui culmine à 70 m au-dessus du niveau de la mer. (Photo Jean-Michel Malgorn)

 

 

 

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Le lundi 9 décembre, le magasin « Huit à Huit », qui fait dépôt de pain depuis la fermeture de la boulangerie, a vendu 22 baguettes et 7 pains de commande... Dans une période de l'année où l'île est plus proche des 250 habitants que des 444, comme l'indique le recensement (2008), on comprend la difficulté à conserver un boulanger sur l'année. Les Bréhatins ont-ils fait l'effort de préserver leur commerce local, ou ont-ils choisi d'aller chercher leur pain ailleurs sur le continent ?

carte postale Bourg en hiverpHoto Ouest-France (Babeth)

Conseil: (14/12) en trèsbref:

TERRAINS POUR LA SOCIETE DE CHASSE.

Bientôt des travaux à la maison des associations(restructuration, création de 2 logements...) qui devraient être terminés pour l'été prochain.

Des nouvelles tranches d'assainissement en vue (raccord de Krec'h Tarek-+Legras-, Krec'h Simon, Kergoareva,Le Guerzido, Le Gardeno.

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

An enezenn  (Beniget)              http://vimeo.com/81383626

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Des passionnés à la recherche de champignons

Île-de-Bréhat - 11 Décembre
  • Une trentaine d'espèces de champignons (pour la plupart non-comestibles) a été répertoriée pendant la journée d'observation dans les sous-bois et prairies de l'île : pied bleu, amanite jonquille, coprin, agaric, inocybe, pézize...
    Une trentaine d'espèces de champignons (pour la plupart non-comestibles) a été répertoriée pendant la journée d'observation dans les sous-bois et prairies de l'île : pied bleu, amanite jonquille, coprin, agaric, inocybe, pézize... |
  • Des membres de la société mycologique des Côtes-d'Armor, sont venus découvrir les champignons de Bréhat, afin de faire des relevés d'inventaire, et une initiation à la mycologie pour de nouveaux adhérents. « Les champignons favorisent la croissance des végétaux, des arbres. Ils ont un rôle écologique, ce sont des capteurs de pollution, des éboueurs de la nature. Il ne faut donc pas les détruire ou trop en ramasser, et toujours les faire vérifier avant de les consommer ! » explique la présidente Brigitte Capoen. 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

Après le positionnement et la sécurisation du convoi effectués dans la nuit, la pose de l'hydrolienne a été réalisée vers 10 heures, ce mardi.(10/12/2013)

L’hydrolienne a été immergée à 10 h ce matin sur le site Paimpol-Bréhat.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Brest. L'hydrolienne a quitté la rade pour Paimpol

6 décembre 2013 à 15h36 - 

L'hydrolienne de l'Arcouest a quitté le port de Brest pour rejoindre le site de Paimpol-Bréhat (22). Cette décision fait suite aux résultats concluants des tests réalisés le week-end dernier en rade ainsi qu'à des prévisions météorologiques favorables aux opérations. La durée du transfert est estimée à deux jours.

Une fois le convoi (barge tractée par un remorqueur) arrivé sur le site, les équipes d'OpenHydro et de DCNS réaliseront les travaux préparatoires à l'immersion de l'hydrolienne (mise en place et stabilisation du convoi, mise en sécurité). Cette immersion pourrait avoir lieu en début de semaine prochaine. Durant deux mois sera alors étudié le comportement de la machine en conditions réelles. Au terme de cette période de deux mois l'hydrolienne sera réacheminée au port de Brest.

Sarah Morio

Paimpol. Nouveaux essaispour l'hydrolienne d'EDF

4 décembre 2013 - 

L'hydrolienne d'EDF a fait l'objet de nouveaux essais en radede Brest, le week-end dernier. L'engin est attendu prochainement dans les Côtes-d'Armor,au large de Paimpol-Bréhat. EDF marche sur des oeufs.

 
L’hydrolienne a été remorquée pendant deux jours en rade de Brest.

L'opération de ce week-end consistait à tracter l'hydrolienne Arcouest, sous l'eau mais toujours fixée à sa barge, derrière le remorqueur Penfret, afin de vérifier le bon fonctionnement du système rotatif.Et cette fois-ci, aucun posé fortuit ou volontaire de la turbine de 900 tonnes sur le fond de la rade de Brest. La manipulation consistait simplement à vérifier le bon état de marche des pales après un démontage et remontage complet de l'engin. En août dernier, les tests avaient confirmé la nécessité d'un ajustement sur la partie électrique de l'alternateur. Afin d'apporter les corrections nécessaires, la turbine avait dû être entièrement démontée et remontée au port de Brest.« L'opération de ce week-end s'est parfaitement déroulée », commente Charles Plourdeau, chargé de la communication du projet. « Nous avons réalisé ce qui était planifié ». Reste maintenant à interpréter les données recueillies avant d'annoncer son transfert vers sa zone d'essais, devant Bréhat-Paimpol. « Nous sommes dans l'attente de l'analyse des résultats. Pour le moment, on ne s'engage pas sur une date de départ de Brest. Nous avançons aujourd'hui pas à pas ».

Sous pressionChargée sur sa barge spéciale, l'hydrolienne a de nouveau traversé la rade de Brest vendredi et dimanche derniers. Photo Le Télégramme

Pas question de s'avancer trop vite, alors que la mise au point du prototype a connu un certain nombre de difficultés et de contretemps. Pas question, non plus, de foncer tête baissée dans un processus de développement qui supporterait difficilement une avarie ou un nouveau retard majeur. Concentrée autour de cette hydrolienne géante de 16 m de diamètre, l'équipe continue son long et complexe processus de mise au point. « Nous savons que le projet est très attendu, que nous sommes regardés », continue Charles Plourdeau.« Nous avons un créneau de marée favorable pour la poser devant Paimpol-Bréhat entre le 9 et le 14 décembre. Mais encore faut-il que la météo soit bonne et c'est, pour le moment, trop tôt pour l'affirmer ».Sans se précipiter, l'équipe s'attelle donc à tout vérifier, une nouvelle fois, dans le port de Brest avant de remettre en configuration l'hydrolienne qui ne sera toujours pas raccordée pour cette nouvelle immersion de deux mois sur son site d'expérimentation.

Pas avant fin 2014

« Nous visons la production du premier kilowatt à la fin 2014, date à laquelle la pose et le branchement du convertisseur sous-marin sont également programmés ». Mais la prudence est de mise sur le calendrier à avancer...Et la rumeur qu'EDF ne serait plus aussi motivé pour développer le site d'expérimentation de Paimpol-Bréhat ? « Nous n'avons pas autant investi dans la pose de ce câble sous-marin pour renoncer au site », répond le chargé de communication.

  • Stéphane Jézéquel

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Janine et Marie-Thérèse                               REPAS DES AÏNES 2013

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

Une naissance sur l'Ile de Sein, une première depuis... 1978

Photo R.L.Les Sénans sont heureux de vous annoncer la naissance d'Emilie. Cette petite fille est née dimanche matin sur l'Ile de Sein (Finistère), un événement pour l'île qui n'avait pas connu de naissance depuis 1978, a-t-on appris auprès du médecin qui a assisté la maman et du maire de la commune.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Repost 0
Published by Tad coz - dans vie insulaire
commenter cet article
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 00:27

 

 

Delphine, commerçante été... comme hiver

Paimpol - 16 Décembre

Avec Erwann, son mari, Delphine Hamet vient de fêter le dixième anniversaire du restaurant-bar, l'Enez-Vriad. Elle fait partie des rares commerçants à rester ouvert l'hiver.

L'établissement fait aussi chambres d'hôtes, et assure désormais la vente du tabac et des jeux. Une diversité indispensable pour espérer rester ouvert à l'année, et offrir à la population un commerce de service, été comme hiver.

« Pendant deux ans, au début, nous n'avons pas fermé un seul jour. On était du métier. Mon mari aux fourneaux, et moi en salle, mais nous arrivions de Paimpol. Il a quand même fallu s'adapter. Sur une île, on est libre sans l'être, parce qu'à un moment, en soirée, il n'y a plus de bateaux. On se sent comme enfermé, mais nous nous sommes adaptés et nous sommes aujourd'hui très heureux d'être là. Les gens sont sympas, précise-t-elle.

L'hiver, en semaine, nous accueillons en restauration beaucoup d'employés des entreprises du bâtiment, tous les corps de métiers, qui ont des marchés sur l'île. Sans eux, nous ne pourrions pas tenir l'hiver. Désormais, nous sommes fermés le week-end, sauf le samedi matin depuis que nous faisons tabac. C'est un plus pour nous, parce que souvent les gens achètent leurs cigarettes et complètent en faisant un jeu... »

Savoir faire de la résistance...

Tandis que l'île compte en saison près d'une vingtaine de commerces de bouche, Delphine et Erwann font avec très peu d'autres restaurants, de la résistance...

Une persévérance et une contribution à l'équilibre de la vie îlienne, qui ne sont pas toujours perçues à leur juste valeur. « C'est vrai qu'il nous arrive de nous faire cette réflexion. Peut-être faudrait-il que les commerces qui restent ouverts à l'année, et font souvent de gros efforts pour cela, soient plus soutenus d'une manière qu'il reste à trouver. Ce serait bien dans l'esprit, et incitatif pour ceux qui préservent ce tissu social et commercial. Ici, c'est magique, mais il existe énormément de contraste entre l'été et l'hiver. En fait, dès qu'arrive l'été, il ne faudrait pas oublier ceux qui sont là tout l'hiver. »

Et vivre sur une île implique une sacrée organisation. « Lorsque nous allons sur le continent, nous nous arrangeons pour faire toutes nos courses, nos démarches administratives, sans oublier d'aller chez le dentiste. On fait des listes pour ne rien oublier. Ainsi, beaucoup de gens ont leurs habitudes, comme celle de prendre des boules de pains tranchées, qu'ils vont congeler en rentrant. Pour autant, nous sommes bien placés pour savoir qu'il est nécessaire d'avoir du pain frais, même si un sac de pain nous coûte environ 2 € de plus que sur le continent. Ce n'est pas simple. »

Repost 0
Published by Tad coz - dans vie insulaire
commenter cet article

Présentation

  • : le blog locoven par : Eugene
  •   le blog locoven par : Eugene
  • : à propos de Bréhat/diwar-benn Enez Vriad
  • Contact

Recherche