Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 11:31
Gégène /jacques:portraits

Eugène Merrer

"Automatiquement...."

 

Jacques Hervieux, patron du "Bon Accueil", après Julien et Henriette et avant Erwann et Delphine

Gégène /jacques:portraits
Repost 0
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 11:29

15 mai sur FR3

Repost 0
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 10:56

d'après l'émission de France Culture"une histoire particulière: Louis-Marie Faudacq un peintre peu ordinaire.

Merci à Mado pour l'idée...
Merci à Mado pour l'idée...

Merci à Mado pour l'idée...

article du 11/01 (merci à Babeth)
article du 11/01 (merci à Babeth)

article du 11/01 (merci à Babeth)

Repost 0
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 10:40
Noces d'or bréhatines à Langueux: François et Marguerite le samedi 19 septembre 2015
Noces d'or bréhatines à Langueux: François et Marguerite le samedi 19 septembre 2015
Noces d'or bréhatines à Langueux: François et Marguerite le samedi 19 septembre 2015

Noces d'or bréhatines à Langueux: François et Marguerite le samedi 19 septembre 2015

François ANDRE exercera la profession de métreur à la CMA. Marguerite, (née Geubbels) servait à la boulangerie de ses parents (disons entre 1953 et 1965), face à l'actuelle 'brazérade', à l'époque où il y avait deux boulangeries-pâtisserie sur l'île.

Repost 0
3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 17:45





Repost 0
Published by Tad coz - dans portrait
commenter cet article
2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 17:57
Repost 0
Published by Tad coz - dans portrait
commenter cet article
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 23:52

"Sur l'île avec un maître- verrier" reportage chez Elise Lucet:

 

 

Repost 0
Published by Tad coz - dans portrait
commenter cet article
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 23:13

 

Bréhat (22). Au fil du temps, « l’Enez Vriad » est devenu une institution

Économie vendredi 21 juin 2013

  On vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Bréhat en ce temps-là comptait nombre de commerces dans l’île nord. Le dernier était « Le Bon accueil », auberge crêperie bar offrant une vue imprenable sur la baie de la Corderie. Les propriétaires de l’époque ont vendu les murs, et ont transféré le fond dans l’île sud, près du bourg. L’établissement est devenu un snack-bar, jusqu’au jour où son propriétaire, prenant sa retraite, l’a revendu.

 C’est alors, il y a déjà 10 ans, qu’un jeune couple est venu s’installer pour créer « l’Enez Vriad », restaurant, bar et para-hôtelier. Erwan et Delphine Hamet, tous deux 36 ans, mariés avec deux enfants, ont choisi de vivre dans l’île et d’y développer leur activité. Lui était second de cuisine au restaurant « La Marne » à Paimpol. Elle en était le chef de rang.

 Du petit café noir du matin à l’apéro du midi

 Le restaurant et le bar sont ouverts été comme hiver. Du petit café noir du matin à l’apéro du midi, les Bréhatins défilent. Jeunes et anciens se côtoient en engageant la discussion autour de la pêche, de l’état des potagers, du temps, de l’histoire locale aussi.

 Le restaurant est de qualité, et accueille aussi bien le monde ouvrier qui travaille à la journée sur l’île, que les habitants et les touristes de passage. Il y a même des continentaux qui traversent exprès pour goûter le fantastique pot-au-feu de Saint-Jacques.

 Erwan et Delphine sont très intégrés à la société insulaire : « nous ne faisons pas partie des commerçants qui s’installent à n’importe quel endroit du littoral français pour gagner de l’argent pendant la saison d’été et disparaître l’hiver. » Erwan et Delphine recherchent avant tout une qualité de vie. « Nous participons bénévolement à la vie associative, et y apportons notre contribution avec notre savoir-faire. Dans nos temps libres avec nos amis, nous nous entraidons pour les enfants, jardins, coupes de bois, bricolage. »

 Le couple a mis en place un service traiteur. Ainsi, de nombreuses associations, groupes locaux ou extérieurs, font appel à leurs services, pour déguster le petit cochon de lait rôti à la broche. Mariages et anniversaires sont aussi autant d’utilisateurs potentiels des services proposés par l’Enez Vriad.

Voir l'article paru dans ce blog le 18/04/2012 sous le titre :Le Bon Accueil; la 'petite histoire'-catégorie SAGA PRIGENT-


 

Repost 0
Published by Tad coz - dans portrait
commenter cet article
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 23:36

              

Paul Rouillac vit à Bréhat et crée des gargouilles en pop-up

Arts mercredi 19 décembre 2012
Repost 0
Published by Tad coz - dans portrait
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 04:58

 

Patrick Aiguebonne, le jardinier au grand coeur - Ile-de-Bréhat

samedi 11 mai 2013


Patrick Aiguebone, le jardinier du bonheur...

Portrait

Lorsqu'un Bréhatin quitte son île il n'a de cesse de parler d'elle, avec force envie d'y revenir le plus tôt possible. C'est ainsi que Jean-Claude Bréa, en balade à Nice, décrivit avec passion la vie Bréhatine.

Patrick Aiguebonne, tout ouïes, fut immédiatement séduit. Il faut dire que c'est un jardinier de métier. « Je suis diplômé paysagiste et j'ai travaillé deux ans pour Marnier-Lapastolle. » Patrick est arrivé dans l'île avec une petite carriole et un strop (faucille). Il s'est immédiatement mis au travail et crée sa micro-entreprise.

Peu à peu sa clientèle s'est développée pour gérer désormais une quarantaine de jardins. Il y a bien sûr quelques grandes propriétés, mais aussi beaucoup de petits propriétaires, plus modestes.

« De toute façon je ne cours pas après la richesse, ce qui me plaît c'est le contact humain, et j'ai l'amour des jardins, je m'implique vraiment, cela fait partie de ma philosophie. » Patrick Aiguebonne est inventif et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est généreux. « Quand je suis arrivé je me suis aperçu que beaucoup de touristes se servaient en agapanthes sur les tertres municipaux. »

« Je suis re-né ici... »

Patrick à donc fondé les bases d'une pépinière en cultivant un millier d'agapantes en pots. « À l'époque Charles et Laurence Blasco qui tenaient une petite laverie au bourg sont venus me voir et m'ont proposé une association pour développer la pépinière. C'était trop prenant pour moi et je préférais mes jardins. Je suis parti. À ce jour, la pépinière affiche un vrai succès et j'en suis ravi à bien des titres. »

Patrick se déplaçait dans l'île sur une tondeuse attelée d'une petite remorque. « Aujourd'hui je me suis acheté un petit tracteur et ma fierté c'est que ma banque m'a fait confiance pour le prêt. » C'est vrai, il est comme ça Patrick Aiguebonne, il se contente du minimum puisqu'il prétend être un enfant du paradis. « Je suis re-né ici et j'y mourrais. »

IMG.jpg

suite-0001.jpg

Repost 0
Published by Tad coz - dans portrait
commenter cet article

Présentation

  • : le blog locoven par : Eugene
  •   le blog locoven par : Eugene
  • : à propos de Bréhat/diwar-benn Enez Vriad
  • Contact

Recherche