Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 23:56

 

Est-ce que vous avez passé de bonnes vacances?

Tremenet am eus ma vakañsoù evel bep bloazh war an dachenn gamping e

 J'ai passé mes vacances comme chaque année au camping de

 

Pleraneg  e-pad penn- kentañ ar miz Eost  . Met ma e tremenan vakañsoù mat

Ploubazlanec au début du mois d'août. Mais si je passe de bonnes vacances

da gustum, an amzer zo brav pe fall, ar bloazh-mañ n'eo ket bet plijus tre ar

d'habitude, que le temps soit beau ou mauvais, cette annèe(2013) les vacances n'ont pas été

 

vakañsoù-se:

très agréables:DSCN4449.JPG

 

  Mat tre  e oa bet an amzer, kouskoude, an hañv -mañ; se eo dija! Tri zra o deus priennet hor vakansoù a'vat :

   Le temps avait été très beau , pourtant, cet été-là; c'est déjà çà! Mais trois choses ont gâché nos vacances:


  An hini gentañ eo pa oa erruet direnkerien ur Sulvezh da greisteiz. Pemp karavanenn lost ha lost...dleet o doa reperañ al lec'hioù pe anavezout a raent mat anezho dija rak e oant diazezet  e ur pennadig ... ha leun e oa an dachenn (un dachenn vihan eo: pemzek lec'hiadur a zo hepken...met bras eo bep hini).    

  A-sil en em merzet hon doa e oa  tregont den  d'an nebeutañ hep kontañ ar yer hag ar chas (gant pemp pe c'hwec'h laboused-ki ).

  La première, c'est quand des intrus sont arrivés un dimanche midi. Cinq caravanes à la queue leu leu...Ils avaient du repérer les lieux ,ou ils les connaissaient bien déjà car ils étaient installés en un clin d'oeil... et le terrain était plein (c'est un petit terrain: il y a seulement quinze emplacement... mais chaque emplacement est spacieux).

  Petit à petit, on s'est aperçu qu'ils étaient au moins trente personnes...sans compter les pouleset les chiens (avec cinq ou six chiots).

 

 Komprenet hon doa d'an holl diouzhtu e oant tud ar veaj ha spered tre e oamp . Lod eus kamperien all a kroge d'en em aozañ da vont kuit, ul lod all a kaoze, egile all a bellgomze...Dic'halloud e oamp! Aloubet en em gaved . Ha gouzout a raemp ne rae nemet krogiñ.

 Nous avions tous compris tout de suite que c'était des gens du voyage et nous étions trés inquiets. Une partie  des autres campeurs commençait à se préparer à partir, une autre partie discutait, d'autres téléphonaient... Nous étions impuissants! On se trouvait envahi. Et nous savions que çà ne faisait que commencer.

 

An devezioù da-heul, dorioù ar privezioù oa toullet gant ur gontell, dorioù ar strinkadoù-dour ivez, ur melezour  a-us ur gwalc'heris oa torret gant ur voulenn petank; Kranked glas , dilaosket pep lec'h a leuske ur c'hwezh spontus.Daou gi  bihan  o doa dibabet hor telt (da etre pouezañ traouerezh) evit ober ar c'housk-ahes: krignet e oa bet loeroù, botoù, brageier bihan, evel just!

  Le jour suivant, les portes des toilettes étaient trouées par un couteau, les portes des douches aussi, un miroir au-dessus des lavabos était brisé par une boule de pétanque. Des crabes verts éparpillés partout dégageaient une odeur terrible. Deux chiots avaient choisi notre tente (où on rangeait des affaires) pour faire la sieste: grignotées avaient été des chaussettes, des chaussures, des petites culottes, bien sûr!

 

 Deuet e oa an Itron maer, an archerien ivez: parlantal a raent met an tud ar veaj a lavare atav e oant o vont da vont kuit... ur sizhunvezhad e  oant chomet avat! Ne  chome ket ken ur familh ganeomp pa oant aet kuit ar sul a-heul, da greistez c'hoazh...hep paeañ evel just,  hag en ur lezel ar "sanitaires" en ur stad gouelus.

  Madame le Maire est venue, les gendarmes aussi: ils parlementaient mais les gens du voyage disaient toujours qu'ils allaient partir... Mais ils sont restés toute une semaine! Il ne restait plus qu'une famille avec nous quand ils sont partis, la dimanche suivant, à midi encore...sans payer comme de juste et en laissant les sanitaires dans un état lamentable.

 

 Ur sizhunvez ha-heul, e oa gouel kanoù ar vartoloded e Pempoul. Hon zachenn-Kampin a oa leun-barr c'hoazh e-pad tri devehz ha tri novezh gant re-yaouank. Tri nozvezhad digousk! Met plijadur a oa memestra!


 

 

   Une semaine plus tard, c'était la fête des chants marins à Paimpol.Notre terrain de camping était plein à craquer encore pendant trois jours et trois nuits avec des jeunes. Trois nuits sans dormir! Mais c'était quand même agréable!


 An trede zra  ' oa un deur grevus, hiniennel ha tevel a rin anezhi...
 

Keneve-se, an amzer  a oa bet  kaer, evel am eus lavaret dija. Mont da neuñv am eus graet peuz-bemdez, meskla, istra alies, debriñ meskl hag istra evel just, pourmen am eus graet war varc'h-houarn pe war droad  d'ar gorn bro  ivez memestra dre chañs.

 La troisième chose était une évènement grave, personnel et je n'en dirai rien...

 

 Malgré çà, le temps avait été beau, comme je l'ai déjà dit.Je suis allé nager presque tous les jours, chercher des moules, des huîtres souvent, manger des moules et des huîtres , bien sûr, je me suis promené en vélo ou à pied dans le coin, quand même, heureusement.

 

 Ha dre-chañs adarre,ne zac'himp e memor nemet ar pennadoù plijus, neuze.

  Et par chance encore, nous ne gardons en mémoire que les moments agréables...alors.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : le blog locoven par : Eugene
  •   le blog locoven par : Eugene
  • : à propos de Bréhat/diwar-benn Enez Vriad
  • Contact

Recherche