Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 09:49
Notes de Monsieur LE JORT (instituteur)

Notes de Monsieur LE JORT (instituteur)

2 août 1914

Le toxin sonne vers 16h-roulement de tambour- un gendarme apporte à la mairie la nouvelle de la mobilisation- foule sur la place du bourg- lecture des affiches- grande émotion. - Les hommes, le visage assombri disent: " ah! Cà y est, il fallait en arriver là. On fera son devoir." Quelques femmes pleurent, mais pas de récrimination, elles sont résignées. Tout le monde est prêt au sacrifice pour la patrie.

 

300 territoriaux , environ, arrivent. La vedette de MM Colin et Kerjolis sont réquisitionnées, l'une pour le transport des troupes et des civils, l'autre pour lr ravitaillement de l'île. Les soldats occupent sans difficulté les maisons qu'on leur a désignées. Les Bréhatins les reçoivent avec une grande affabilité. La maison d'école des garçons est également prise. Je me mets à la disposition du maire* et vais travailler à la mairie du matin au soir. Les membres de la municipalité sont restés à leur poste; l'administration de la commune n'a que point souffert. Les touristes sont invités à quitter l'Île, car on craint le manque d'approvisionnement. Seuls peuvent rester ceux qui ont une propriété à Bréhat. Réquisition des charrettes pour...

 

*Le Monnier est le maire en 1914 et  Bréhat compte  dans les 1000 habitants (Jenig)

page 1/6 à suivre...?

page 1/6 à suivre...?

...transporter les fourrages destinés aux bestiaux de la garnison. Tous les soirs le public, très nombreux commente les affiches; la joie a été grande quand on a appris la neutralité de l'Italie, plus grande encore lorsqu'on a appris la déclaration de guerre de l'Angleterre à l'Allemagne-Bien que la population de Bréhat, presqu'éclusivement maritime, ait conservé jusqu'en août 1914, de l'antipathie et de la défiance contre les Anglais- ( leur île a été ravagée par eux à différentes époques de notre histoire et puis les Anglais n'ont pas été tendres pour les Bréhatins, faits prisonniers et envoyés sur les pontons sous le 1er Empire) - elle apprécie à sa valeur l'appui de la flotte anglaise dont elle reconnaît l'incontestable supériorité. La joie devient délire "Maintenant que nous avons les Anglais pour nous, nous sommes sûrs de la victoire finale".

 Personne ne peut quitter l'Île sans un passe-port en règle- L'ordre nulle part troublée - régime sévère des débits: plus d'ivrognes.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jenig - dans documents
commenter cet article

commentaires

Geoffroy de Frahan 26/10/2015 10:13

Il n'y a qu'ici ou l'ont trouvent des documents comme celui la, et il reste cinq pages, on va attendre la suite. Quelles est le liens de parenté avec la demoiselles LE JORT, habitant près de St. Michel. Elle était professeur de dessin a l'école des filles, et la petite fille du peintre Pierre Dupuis.
Une petite dame un peu excentrique, toute gentille et une personnalité bien particulière.

eugène 26/10/2015 11:49

Oui en effet, je l'ai connue. Je ne sais pas s'il y a un lien; je demanderai au fils de l'auteur de cette rubrique, que je croise parfois et qui habite la propriété familiale, sur Krec'h Simon.

Présentation

  • : le blog locoven par : Eugene
  •   le blog locoven par : Eugene
  • : à propos de Bréhat/diwar-benn Enez Vriad
  • Contact

Recherche